Historique

L'histoire de STOP SUICIDE, par son co-fondateur, Florian Irminger

Nous ne pouvions y croire:  200 personnes dans la rue, le 9 septembre 2000, pour dire, en silence, que nous ne pouvions plus accepter le suicide d'un seul jeune. Nous ne pouvions y croire car nous réagissions, à chaud, instantanément, instinctivement, au suicide d'un ami pour certains, camarade pour d'autres, connaissance pour la plupart. 200 personnes dont la plupart étaient surtout là pour soutenir toutes celles et ceux qui souffraient de l'absence d'un proche. 

La création de STOP SUICIDE, en décembre 2000, à la suite de cette marche silencieuse, était surtout la conséquence de ce que nous découvrions : le suicide des jeunes nous concerne toutes et tous. Il touche tellement de familles, de groupes d'amis, d'équipes sportives, de classes, et bien plus encore!

Depuis cette réaction, STOP SUICIDE s'est construit petit à petit: une semaine sur l'art au printemps 2003, une semaine de prévention en mai 2005 et maintenant des campagnes annuelles de sensibilisation autour de la Journée mondiale de prévention du suicide du 10 septembre.

STOP SUICIDE a su imposer sa voix : nous ne laisserons pas les politiques publiques ignorer la question du suicide des jeunes et nous ne laisserons pas la société l'accepter sans bouger.

En plus de 10 ans, beaucoup a changé. STOP SUICIDE a grandi et les personnes qui y œuvrent ne sont plus les mêmes. Mais cette indignation face au suicide des jeunes subsiste, je le sens, je le vois.

STOP SUICIDE continue donc sa contribution, avec une énergie différente, un professionalisme maintenant réel.