Bienvenue sur le site de STOP SUICIDE

STOP SUICIDE s’engage pour la prévention du suicide des jeunes dans la région romande.

Parler et faire parler du suicide, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention sont nos missions. Pour les remplir, nous mettons en place des programmes d'activités. 

Quelques exemples de ce que nous faisons:

 

STOP SUICIDE n'est pas une structure d'aide. Pour des adresses et des numéros utiles, consultez notre rubrique Trouver de l'aide.

N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook pour en savoir plus sur nos actions !

 

En bref

La problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s’expliquer au travers d’une réponse unique. Chaque suicide est singulier et personne n’est en mesure de détenir la vérité sur ce sujet. 

STOP SUICIDE n’a dès lors pas pour intention de délivrer une quelconque vérité sur la problématique du suicide. L’association souhaite briser le tabou qui englobe encore aujourd’hui le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en œuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance. 

Pour ce faire, la présence de STOP SUICIDE sur internet est indispensable. 

Ce site internet s'adresse au grand public et remplit diverses fonctions :

  • Il se veut un outil de sensibilisation pour toute personne qui souhaite s'informer sur le suicide et sa prévention, avec un contenu riche, et une vaste base documentaire.
  • Il constitue également une ressource pour quiconque recherche de l'aide, avec un répertoire de numéros et d'adresses utiles, pour soi-même ou pour une personne de son entourage.
  • Les professionnels des médias y trouveront des indications utiles pour un traitement médiatique adéquat du suicide.
  • En parcourant ce site, vous trouverez aussi une présentation des différents projets sur lesquels travaille l’équipe de STOP SUICIDE. 

 

Bonne visite!

Quelques chiffres

En Suisse: 

  • Le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes entre 15 et 29 ans.
  • En 2012, 131 suicides ont été enregistrés pour cette tranche d'âge. Cela représente plus d'un suicide de jeune tous les trois jours.
  • Toutes tranches d'âge confondues, 1037 suicides ont été enregistrés en 2012. Cela représente environ 3 suicides par jour.
  • On estime entre 15'000 et 25'000 le nombre de tentatives de suicide par année.
  • 12 cantons suisses possèdent un programme de santé mentale.
  • STOP SUICIDE s'engage depuis 14 ans pour la prévention du suicide des jeunes en Suisse romande.

     

Liens vers les statistiques de l'OFS commentées

A l'affiche

Assemblée Générale 2015

Pour sa 15ème Assemblée générale, STOP SUiCiDE invite ses membres, ami-e-s et sympathisant-e-s à une exposition au Théâtre Pitoeff.
 
Quand ? le jeudi 16 avril à 18h30
Où ? à la salle des Assemblées du Théâtre Pitoeff au 52, rue de Carouge

http://www.ville-geneve.ch/plan-ville/theatres/theatre-pitoeff/

 
à 18h30, un apéritif sera offert autour d’une exposition présentant les dernières réalisations de l’association. Ce sera l’occasion de rencontrer l’équipe et le comité et de connaître le positionnement des candidat-es genevois-es par rapport à la prévention (une synthèse des réponses au questionnaire sera commentée).
 

à 19h30 aura lieu l’assemblée « formelle », avec le bilan des différents programmes d’activité et la ratification des comptes (droit de vote réservé aux membres).

 

Venez nombreux-ses soutenir l’association et marquer votre engagement pour la prévention du suicide des jeunes !

 

 

 

 

Le saviez-vous ?

  • Penser au suicide peut arriver à tout le monde

Tout le monde peut se retrouver, un jour ou l’autre, face à des difficultés qui lui paraissent insurmontables. L’idée du suicide peut ainsi traverser l’esprit de Tout un chacun, sans pour autant qu’un plan soit élaboré ou qu’il y ait un passage à l’acte. 

  • Parler du suicide n'est pas forcément incitateur 

Le suicide est un sujet sensible et quelque peu dérangeant dont on parle difficilement. Or, il est essentiel de parler du suicide afin de démythifier ce sujet. Cela permet d’informer le public sur la réalité du suicide et sur les possibilités de le prévenir. Cela permet également d’aider une personne suicidaire en lui offrant la possibilité de s’exprimer sur sa souffrance. Alors oui il faut en parler, mais pas n’importe comment ! Par exemple, il ne faut jamais défier quelqu’un de passer à l’acte. Il faut également éviter à tout prix de banaliser le sujet du suicide en le tournant à la blague, par exemple. 

  • Le suicide n'est pas un libre choix

Il est très courant de penser que le suicide est une liberté inaliénable qui relève d'un choix délibéré. Cette vision du suicide est cependant fausse la plupart du temps. Une personne tente de se suicider parce qu’elle vit une grande détresse ou se trouve dans une situation insupportable à laquelle elle ne parvient pas à envisager d’autres solutions que la mort. Ainsi, on ne se suicide pas par choix, mais au contraire par manque de choix.

Accueil

Dernières nouvelles

Revue de presse du 14 avril 2015

Date: 
Mardi, 14 Avril, 2015

Sommaire:

  • Analyse. Le traitement du crash d'un Airbus A320 en France
  • "Osons parler du suicide!" - Delphine Francey (La Liberté)
  • Une lectrice se confie - Barbara Dobbs (Le Matin Dimanche)
  • Un modèle à suivre? - Joël Frei (Psychoscope)
  • STOP SUICIDE a testé pour vous : le jeu sur l'image numérique (sois-net.ch)

Retrouvez le numéro complet, en cliquant ici

Phrase du mois

  • Mars, 2015

    La vie est comme un livre, ne jamais sauter aucun chapitre et continuer de tourner les pages... Tôt ou tard, on comprendra pourquoi chaque paragraphe était nécessaire.

    Bernard Werber

Liens